5 conseils pour choisir son purificateur d’air

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La qualité de l’air fait partie des normes d’hygiène modernes reconnues indispensables pour préserver la santé des habitants d’une maison. Le purificateur d’air constitue la solution technologique fournie par les industriels pour assainir l’espace ambiant intérieur. En effet, contrairement aux apparences, l’air véhicule de nombreuses microparticules que l’œil ne détecte pas toujours : poussières, pollens, composés organiques volatils… Cet appareil permet notamment de capter ces éléments en suspension dans l’environnement interne des logis. Toutefois, avant d’en faire l’achat, il est important de connaître certaines informations utiles.

5 conseils à prendre en compte pour l’achat d’un purificateur d’air

Si vous souhaitez acquérir un purificateur d’air, les paramètres ci-après sont à considérer de près pour optimiser votre achat.

  • Choisir un purificateur d’air en fonction du système de filtration incorporé

Dans le dispositif des purificateurs, les filtres sont les accessoires prévus pour assumer la fonction d’assainissement. L’efficacité de l’appareil dépend de la qualité de ces éléments. Sur le marché des équipements domestiques, les modèles de purificateurs varient suivant le type de filtres installé. Aussi, il existe quatre types de purificateurs possédant différents systèmes de filtration.

Les purificateurs à filtres sont identifiés comme les modèles offrant le plus d’assurance en termes d’hygiène et de simplicité. On leur reconnaît une grande efficacité dans le traitement de l’air ambiant. Outre cet aspect, ils n’émettent pas de particules dangereuses lorsqu’ils sont en mode de fonctionnement. Cette performance s’explique par l’installation d’un dispositif de filtration composé d’un trio de filtres superposés : un préfiltre, un filtre au charbon actif et un filtre HEPA.

Le premier sert à retenir les macros particules tels les insectes. Quant aux deux suivants, ils assurent respectivement la captation des composés organiques volatils et des micros-molécules. Ce prototype est adapté à une utilisation domestique, car il est exempt de risques. Les trois autres modèles sont moins plébiscités par les experts des matériels d’hygiène. Il s’agit des purificateurs ioniseurs, à plasma et des purificateurs par photocatalyse. Ils rencontrent un faible assentiment du public à cause des émissions de gaz nocifs et de radicaux libres constatés lors de leur fonctionnement.

  • Choisir son purificateur en fonction de la capacité de traitement de l’air

Les fabricants d’équipements d’hygiène domestique ont conçu les purificateurs pour traiter tout type d’espace intérieur, petit ou grand. La rapidité de l’appareil à purifier l’air constitue un critère majeur. Pour s’informer à ce sujet, on peut se fier au CADR qui est un paramètre mesurant la célérité du travail de purification de l’air. La performance du purificateur est rattachée de près à un niveau de CADR élevé.

Outre ce premier point, le débit d’air que peut traiter le matériel est également un indicateur de sa capacité réelle. Plus ce paramètre est élevé, plus le volume d’air épuré est grand et plus l’air respiré par les occupants d’une pièce est renouvelé. Cette mesure est quantifiée en mètres cubes par heure.

  • Le niveau sonore

Le purificateur est doté d’une turbine interne qui, en mode marche, permet l’aspiration de l’air, l’absorption des polluants et le rejet de l’air sain. Cette tâche répétitive génère notamment du bruit. Toutefois, certains modèles sont pourvus d’un mode silencieux qui permet d’atténuer le taux de décibels émis. Ceci est utile notamment pour garantir un confort optimal d’usage surtout pendant la nuit.

  • Les options d’utilisation indispensables

Avant de choisir votre purificateur, veillez à vous assurer qu’il est équipé d’options telles que le témoin d’usure des filtres. Celui-ci vous avertit quand votre appareil nécessite un entretien. Il y a également le témoin lumineux de la qualité de l’air. La connectivité à distance est une option intéressante pour activer l’appareil depuis un smartphone. Enfin, le mode silencieux et le mode diffuseur d’huiles essentielles présentent aussi des avantages.

  • La qualité des filtres

Comme tout équipement de nettoyage, le purificateur d’air requiert un entretien fréquent. Celui-ci consiste à changer les filtres usés. La durée de vie des filtres varie selon le modèle considéré et la fréquence d’emploi. Prenez soin de vous renseigner sur ce détail avant de prendre votre décision finale.

Les bénéfices que procure un purificateur d’air

Le bien-être physiologique n’est pas inhérent qu’à l’alimentation. L’air que nous respirons peut être source de maux, surtout lorsqu’il renferme des polluants. C’est à ce titre que l’usage d’un purificateur d’air s’avère indispensable au sein d’une habitation. En effet, à notre insu, plusieurs éléments nocifs prolifèrent dans l’espace ambiant en cas de faible aération intérieure. On a par exemple les matières allergènes en suspension : virus, bactéries, polluants chimiques, poussières, etc.

Grâce à son action quotidienne, le purificateur d’air permet de prévenir des affections que sont l’asthme, les allergies, les pathologies respiratoires d’origine virale… Par ailleurs, il accroît sensiblement le confort intérieur des pièces en améliorant quotidiennement la qualité de l’air disponible.

CSI

Commentez