Covid 19 et Asthme : quels sont les risques ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
À l’heure où le covid-19 est devenu une pandémie mondiale, les patients atteints de maladies respiratoires chroniques se posent beaucoup de questions. C’est notamment le cas des asthmatiques qui s’interrogent sur leur degré d’exposition au coronavirus.

Les asthmatiques et le Covid-19

En réalité, les personnes asthmatiques sont tout aussi exposées que la population normale sur les risques d’être contaminées par le COVID-19. Cependant, elles ont de plus grandes chances de développer une poussée inflammatoire d’asthme en cas d’infection au coronavirus. Mais, cela concerne beaucoup plus les personnes atteintes d’une forme sévère de l’asthme.

De plus, l’enjeu principal pour une personne asthmatique est de pouvoir faire la distinction entre les signes du COVID-19 et ceux de sa maladie. De ce fait, il est crucial d’évaluer les signes ressentis et de pouvoir les comparer à ceux liés à l’asthme. D’autant plus qu’avec le printemps, les allergies aux pollens se multiplient causant une rhinite allergique. Néanmoins, en cas d'une toux gênante, d’un problème respiratoire ou d’une forte fièvre, il est impératif de se signaler.

Aussi, l’autre précision à apporter repose sur le fait que toutes les personnes asthmatiques ne sont pas exposées à des complications en cas de contamination au COVID-19. Les risques sont donc moindres chez les personnes qui suivent leur traitement et qui ont un asthme contrôlé. Tour dépend alors du degré de sévérité de l’asthme de la personne concernée.

C’est pour cette raison qu’il est important de sensibiliser les personnes exposées afin d’atténuer les inquiétudes liées à une éventuelle contamination au coronavirus.

Quelques recommandations aux personnes asthmatiques

Il est important de dissiper les doutes et préjugés qu’ont les personnes asthmatiques sur le COVID-19. C’est la principale mission de l’Association Asthme & Allergie qui encourage les principaux concernés à poursuivre leur traitement de fond à base de corticoïdes inhalés. Cette mesure permet de garder sous contrôle son asthme. Certaines réserves ont été émises sur la prise d’anti-inflammatoire (ibuprofène, cortisone etc.). Mais cela ne doit pas empêcher les patients atteints d’asthme de se priver de leur traitement. Ils doivent consulter leur médecin afin de s’accorder sur leur traitement.

En outre, il est important que ces personnes à risques continuent d’appliquer strictement les mesures barrières classiques. Il s’agit alors de limiter les sorties, porter un masque si vous devez sortir, se laver régulièrement les mains avec de l’eau savonneuse ou du gel hydroalcoolique, utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter, saluer sans serrer les mains.

Aussi, faut-il préciser que les autorités ont prévu une prise en charge rapide et efficace des personnes asthmatiques qui seraient atteintes du COVID-19. Il y aura donc possibilité de commencer un traitement par biothérapie si les conditions le justifient. De même, l’utilisation d’une corticothérapie pour le traitement d’une exacerbation de l’asthme. Par ailleurs, les personnes âgées asthmatiques doivent faire l'objet d'une attention particulière.

CSI

Commentez