Pollution de l’air intérieur : bien aérer son logement.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous passons la majeure partie de notre temps dans les intérieurs de bâtiment. Que ce soit au travail ou à domicile, nos activités principales se mènent le plus souvent dans des enceintes closes. Or, ces dernières sont fortement chargées de polluants. Il est alors important d’assainir régulièrement l’intérieur de son logement pour éviter la pollution accrue de l’air.

Aérez et ventilez régulièrement votre logement

Il est indispensable pour vous de procéder à l’aération fréquente de votre logement. Vous pouvez programmer de le faire de façon quotidienne pendant 10 à 20 minutes. L’air intérieur de votre appartement sera ainsi renouvelé. Cela permet aussi de réduire considérablement les polluants ainsi que le taux d’humidité contenu dans l’air. Lorsque vous menez des activités productrices de gaz comme la cuisine, le ménage, le bricolage ou le rangement, pensez aussi à aérer votre logement après l’exercice de ces activités.

En réalité, toutes les habitations sont dotées d’un système de ventilation. Pour optimiser le bon fonctionnement de votre dispositif d’aération, il est important de le nettoyer régulièrement et de le soumettre à un entretien périodique par un professionnel. En agissant ainsi, vous réduisez considérablement la pollution de l’air.

Maîtriser les sources de pollution pour mieux agir

Pour une meilleure gestion de l’aération de votre logement, il est important d’identifier les différentes sources de pollution qui surviennent dans votre environnement. Cette approche vous permet de déterminer les voies et moyens pour les éliminer. Voici quelques conseils et astuces pour renforcer le système d’aération de votre habitation.

Faites très fréquemment le ménage dans votre maison en utilisant des produits d’entretien naturels et économiques comme le vinaigre blanc ou même le bicarbonate de soude. Cela vous permet d’éliminer une grande quantité de germes microbiens de vos surfaces.

Pensez à réduire considérablement l’usage des désodorisants puissants comme les sprays, les encens ou les parfums. L’utilisation fréquente de ces produits provoque une forte diffusion de leur contenu chimique. Cette situation pollue l’intérieur de votre maison. Par ailleurs, optez pour l’achat des mobiliers en bois léger en lieu et place de meubles faits de bois entassé. Vous éviterez ainsi l’émanation de gaz toxiques provenant de ces bois surtout en hiver.

Pour une meilleure aération de votre logement, évitez l’usage de la cigarette, de la chicha et de tous les produits susceptibles de produire de la fumée. En effet, les particules émises dans l’air prennent du temps avant de se volatiliser. Vous risquez donc de les inhaler.

Envisagez l’acquisition d’un purificateur d’air pour votre maison. Cet appareil contribue à la filtration et à la ventilation de l’air dans votre intérieur. Pour accroître les performances de ce dispositif, installez-le dans la pièce où la grande majorité des activités se mène. Vous pouvez aussi le déplacer à votre guise dans la chambre, à la cuisine ou dans la salle de séjour suivant la variation de vos activités.

Vous êtes désormais bien outillé pour améliorer l’aération de votre domicile. N’oubliez pas d’adapter les conseils susmentionnés à votre convenance.

CSI

Commentez